Interview décalée : Mathieu Rochcongar

Pour cette nouvelle saison, un ex-nantais (malheur


eusement) se plie au rituel de l'interview décalée :le petit Mathieu Rochcongar ! Fraichement débarqué au club au mercato estival en provenance d'Orvault Sports, il s'est parfaitement intégré au groupe seniors et a répondu à nos questions pêle-mêle ; bonne lecture !


LE FOOT AU NBFC


Peux-tu te présenter en quelques mots (nom, prénom, âge, poste, clubs précédents)

ROCHCONGAR, Matthieu, 24 ans, latéral ou ailier gauche, nantais depuis toujours, j’ai été formé au jeu à la nantaise à Orvault Racing Club avec un passage de deux ans à l’AC Chapelain (La Chapelle sur Erdre) et une année en universitaire avec mon

ancienne école Polytech Nantes.


Pourquoi avoir signé ici ? Nouvel arrivant sur la région rennaise pour des raisons professionnelles,

je me devais de trouver un port d'attache. Mon père m’a conseillé de signer au NBFC sur l’avis de

son collègue Tony Marchand. Deux coups de téléphone et un fax plus tard, j’ai atterri chez les rojiazules.


Comment s’est passé l’accueil ? L’accueil ici est génial. J’ai rencontré et échangé avec beaucoup de

monde ici notamment grâce à la bienveillance du groupe Sénior. J’ai déjà pu jouer, marquer et boire

un pastis au complexe Paul Ricard. Autant dire que je vis un rêve éveillé.


Un ou des joueurs qui t’ont marqué pendant l’entrainement ? Hugo Antipoff pour ses patates de

forains, mais sinon le plus impressionnant reste Maxime Lairy, impossible de lui prendre le ballon.

Pour les matchs du week-end, je peux citer Benoît Rabet pour les duels aériens fracassants, Nicolas

Le Lan pour sa grande gueule, Arthur Doublard pour les passes D.


La meilleure façon de fêter une victoire c’est comment, au local avec les copains ou avec Madame

le dimanche soir, sous le plaid dans le canapé devant un bon film ? La victoire ne doit se faire

uniquement au local. La question n’existe même pas pour moi jusqu’au moment où j'emménagerais

avec Madame. Les négociations vont être rudes.


C’est quoi l'expression du moment dans le vestiaire ? En ce moment, je dirais que c’est “Bazouges

la Pérouse”, en référence à notre déplacement à Livré sur Changeon. Un triste jour pour le football

par ailleurs. Sinon le classique “Arrêtez de gueuler sur l’arbitre”.


Si tu avais la possibilité de recruter un joueur pro pour l’équipe tu irais chercher qui ? Sans

hésitation, Bouna Sarr. C’est mon modèle. J’ai toujours cru en lui depuis le début.


Ta qualité première, dont tu es le plus fier ? Ma patte gauche. On le sait tous, les meilleurs joueurs

sont gauchers.


Un défaut dont tu voudrais te délester ? Le truc devant mon 6-pack, surement lié à ma gourmandise,

incompatible avec le sport de haut niveau.


Peux-tu nous donner 3 bonnes raisons de signer au NBFC ? Le futur club house pour la

convivialité, le beau jeu pour le plaisir et le bouc du week-end pour rentrer dans l’histoire à jamais.


LE FOOT EN GÉNÉRAL


Le football pour toi c’est quoi (en 3 mots) ? Passion, partage, émotion.


Ton joueur préféré ? Je vais essayer d’être original en ne citant pas Monsieur Zidane. Pour moi,

c’est Didier Drogba car il a explosé au moment où je commençais le foot. Actuellement c’est

évidemment Florian Thauvin, accessoirement champion du monde et gaucher comme Zinédine lui

aussi...


Ton club de coeur que tu supporteras jusqu’à la fin de tes jours ? L’Olympique de Marseille, à la vie

à la mort. Je dis souvent : on a le droit de changer de femme mais jamais de club.


Le joueur avec lequel tu as joué qui t’as le plus marqué ? Impossible que vous le connaissez mais

c’est l’avant centre avec qui je jouais dans mon club précédent. Un 9 costaud dans les duels, fort

techniquement, très adroit devant le but et répondant toujours présent pour la bière après

l'entraînement. Sinon Olivier Quint, ancien joueur pro du FC Nantes, au FC Chapelain.


Le meilleur et le pire souvenir de ta grande carrière de footballeur ? Un des meilleurs souvenir c’est

d’avoir joué avec mes frères avec l’équipe première dans mon club formateur. C’était symbolique

car on a passé toutes les catégories jeunes là bas. Pour l’anecdote, le dernier de la fratrie (16 ans à

ce moment là) a été promu en première pour un amical et on a pu réhabiliter le mur de Berlin avec

une clean-sheet. Je dis ça surtout parce qu’avec mes frères on joue en défense (eux dans l’axe, moi à

gauche) et qu’on nous prend pour des allemands (voir photo).


(Riri, Fifi & Loulou)



Pour les mauvais souvenirs, je pourrais citer la fois où la fois où on est allé jouer avec mon équipe

universitaire dans la prison de Nantes. On perd 2-1 sur un terrain stabilisé aux dimensions

non-réglementaires. C’était une expérience incroyable ceci dit. Je suis quand même dégouté de ne

pas avoir eu de revanche, ce qui est logique car ils ne jouent pas à l’extérieur (voir photo).

(Mathieu et son équipe en sortant de Fleury-Mérogis)


Un objectif pour la suite de ta carrière de joueur hors-pair ? Participer au nouvel an des joueurs ou

avoir les maillots en coupe de France.


LE RESTE


Si tu étais un animal ? Un cheval pour gagner le tiercé et faire tourner les PMU.


Si tu étais un acteur ? Ryan Gosling, grand charisme notamment dans Drive.


Un film préféré (en dehors de la Vérité si je mens) ? Pulp Fiction de Quentin Tarantino avec un duo

incroyable avec John Travolta et Samuel L. Jackson.


Ton morceau de musique préféré ? "Paradisiaque"de MC Solaar, toute ma jeunesse ce titre. Sinon

"Les corons" de Pierre Bachelet et "The way I are" de Timbaland pour les anciens.


Ta boisson préférée ? Le Jagermeister, qui plus est en Jagerbomb avec du Crazy Tiger (seul les

vrais savent). Avec ce breuvage tu ne dors plus pendant 48 heures.


Ton plat préféré ? Le gigot d’agneau cuit à la broche au feu de bois pendant 4 heures avec ses

haricots verts beurrés et son gratin de pommes de terre.


Un plat que tu maîtrises à la perfection ? Les poivrons farcis à la provençale mais personne le sait

depuis ce jour.


Un lieu de vacances idéal ? Les gorges du Verdon, c’est le paradis là bas.


Le meilleur jour de la semaine ? Le samedi, le jour de repos par excellence.


La voiture de tes rêves ? Tesla Model X, voiture familiale et électrique, ça c’est important.


Un livre à recommander ? La gloire de mon père, Marcel Pagnol. Indispensable pour chasser du

petit gibier.


Le petit mot de la fin : Comme disait un grand philosophe : “ il n’y a pas que le football dans la vie,

il y a aussi la ligue 1.”


Tous les posts
Posts récents
Archives
Recherche par Tags :
Suivez-nous ! 
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Nos complexes

Stade Paul Ricard

Complexe sportif Paul Ricard
Rue Francis Monnoyeur
35530 Noyal-sur-Vilaine

Stade municipal 

Rue du Languedoc
35530 Brécé

Réseaux sociaux