Résumé du week-end du 17 Mars

Equipe A

Jour de derby pour les joueurs de coach Lepaisant avec comme leitmotiv : un derby ça ne joue pas, ça se gagne. Les récentes confrontations comme le voisin servonnais a souvent débouché sur des matchs serrés et assez fermés et bien que le NBFC avait du mal à marquer cette saison avec seulement 9 buts en 12 matchs, la doublette Stephane-Vincent pouvait s’appuyer sur un dernier match référence à la T.A avec une victoire 3-0 pour préparer ce derby. Les choses sont assez simples ; le voisin servonnais est avant le match à 2 longueurs devant le NBFC, une victoire permettrait donc au club de repasser devant.

Début de match à l’avantage des joueurs locaux qui poussent face à une équipe de Servon qui elle aussi montre de belles phases de jeu. Le danger sera une nouvelle fois apportée par Mathéo P. qui fait des misères à l’arrière-garde servonnaise et notamment au latéral en charge de lui. Le seul moyen de l’arrête est de faire faute et quand les défenseurs sont trop juste, c’est action de but. Sur un débordement, il mystifie 3 joueurs avant de décaler pour Younes, qui trouve en 2 touches de balles Drd qui est mieux placé et qui ajuste parfaitement sa frappe bien claquée du côté d’où venait le ballon. Le gardien n’y peut rien et ne peut que constater les dégâts sur cette action rondement menée. Servon reprend petit à petit la maîtrise du jeu et met en difficulté les rouges et bleus. Romain S temporise dans un premier temps les montées de l’ailier virevoltant servonnais mais celui-ci va petit à petit profiter de sa vitesse pour faire des différences. C’est d’ailleurs de son côté que viendra le 1er but servonnais sur une action il faut le dire de très grande classe. En une touche de balle, talonnade centre, frappe en 1, les jaunes et noirs vont réduire la marque et recoller au score. Ils vont encore pousser et marquer un deuxième but, refusé pour position de hors-jeu passif de l’attaquant qui fait clairement action de jeu sur le but de leur 10. Décision contestée énergiquement par le staff servonnais mais le hors-jeu y était. Leur déception sera encore accentuée quand 5 minutes après, Younés, à la réception d’un centre envoyait une mine du droit petit filet du portier servonnais.. C’est donc sur ce score de 2 à 1 que les joueurs vont au vestiaire sous la flotte et Pacal Drd fera preuve d’une grande bonté en fournissant un 2ème jeu de maillot à l’équipe fanion.

Début de 2ème mi-temps avec des joueurs servonnais qui jouent bien au ballon mais qui prennent des rafales des joueurs noyalais très inspirés et dangereux. Drd distille les ballons et les Flo, Younes, Brice et Mathéo font vivre une sale journée aux défenseurs. Cependant, c’est Servon qui obtient un pénalty sur une faute peu évidente de Romaric. Pas de problème pour Nico Jousselin qui détourne le pénalty. Fait de match évident que les joueurs de Servon n’auront pas profité puisque c’est ensuite le NBFC qui bénéficiera d’un pénalty sur une faute inévitable du latéral qui se fait manger par Mathéo sur le côté droit. Younés prend le ballon et prend à contre-pied le gardien et donc 3 à 1 en faveur des locaux. Noyal continue à pousser et 10 minutes après, toujours ce même Mathéo qui une nouvelle fois subit un croche-patte pleine surface et l’arbitre ne peut que siffler ce 3ème pénalty de la partie ? Les joueurs contestent et sentent que le match peut prendre une sacrée tournure si celui-ci est transformé. C’est une nouvelle fois Younés qui s’élance mais celui-ci tire au milieu et le gardien le détourné in extremis du bout du pied. Le match est fort plaisant, les 2 équipes pratiquent un football de qualité mais le match va une nouvelle fois tourner en faveur des joueurs de Stéphane L. Sur une contre-attaque, Brice percute pleine axe mais ne parvient pas à se défaire du défenseur, au lieu de dribbler, il adresse une merveille de passe à DRD qui ajuste le goal d’une balle piquée. Doublé pour Younes et Drd donc. Le NBFC se fera un peu peur en fin de match en arrêtant un peu de joueur et un but gag viendra ternir la belle performance des noyalo-brécéens.

Le score s’arrêtera là et c’est donc une victoire 4-2 à l’arrivée avec une équipe bien inspirée offensivement depuis 2 matchs avec 7 buts inscrits contre 2 bonnes équipes.

Equipe B

Le NBFC effectuait le court déplacement chez son voisin domloupéen, classé 10ème avant la rencontre, pour un match important mais pas décisif dans la lutte pour le maintien. Les visiteurs, privés de plusieurs joueurs, entamaient la rencontre avec beaucoup de volonté mais ne parvenaient pas à se montrer dangereux outre-mesure dans cette entame de match. Malheureusement pour les coéquipiers du revenant F.Mazure, et une nouvelle fois cette saison, le NBFC concédait l’ouverture du score sur une passe en profondeur à la limite du hors-jeu, l’attaquant domloupéen ajustait B.%arquet de près. La pluie s’abattait sur la pelouse domloupéenne et suite à une blessure de M.Merle, une réorganisation tactique était opérée, avec l’entrée d’A.Leverd dans l’entrejeu et T.Chaignon qui glissait dans l’axe droit de la défense. Les locaux aggravaient la marque avec un nouveau décalage à l’entrée de la surface, l’attaquant adverse concluait de près après avoir effacé le gardien noyalais. Coup dur pour les visiteurs et le cauchemar continuait, puisque sur une nouvelle incursion du Domloup SP, T.Chaignon commettait une faute à l’entrée de la surface et le penalty était transformé. Néanmoins, les noyalais réduisaient le score sur un penalty litigieux suite à une faute sur C.Hudin, qui était converti par M.Lebreton. Soulagement pour les joueurs puisque c’était la fin d’une période de disette qui durait depuis début Décembre et le but de F.Mazure sur la pelouse de Roger Salengro à Rennes.

Le second acte verra les noyalais pousser vainement en se créant quelques situations, mais les domloupéens profiteront des espaces laissés par la défense à 3 noyalaise pour porter l’estocade à 4-1 puis 5-1.

Nouvelle défaite donc, assez lourde mais qui objectivement ne reflète pas forcément la physionomie du match, mais qui complique sérieusement les affaires des joueurs de S.Guilleux, qui auront eu trop de manques en ce dimanche,. Mais tant que comptablement rien ne sera joué, l’espoir perdurera...

Equipe C

C’est l’heure de retrouver les terrains après une semaine de repos, et c’est contre le CS Servon que l’équipe C retrouve les terrains. Toujours bien placés pour une accession en D2, les hommes de Pascal Durand ne veulent maintenant qu’une seule chose : enchaîner les matchs et pouvoir revenir sur le leader de la poule, Rennes Beauregard.

Sur le terrain synthétique, c’est donc l’équipe C qui ouvrait la journée de derbys avec son match à 13h. Et c’est dès le début du match que les coéquipiers du capitaine d’un jour Léo Briantais vont montrer leur envie en marquant, dès la 10ème minute, un but par Benjamin Mérault qui lance donc bien le match et la dynamique Noyalaise pour la première période. Les rouges et bleus continuent alors de pousser pour accroitre leur score, et c’est ainsi grâce à notre David Jamelot national et un but contre son camp que les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur le score de 3-0.

Au retour des vestiaires, la rencontre prenait la même tournure qu’en première période, avec une domination franche des noyalais. Et sur sa bonne lancée, le NBFC se permettait même de contrôler le match grâce à des longues périodes de possession de balle. Alors que la pluie et la grêle s’invitaient pour rafraîchir les 22 protagonistes, c’est bien les coéquipiers de Mickaël Schann qui assommaient les joueurs de Servon par l’intermédiaire de Jami, encore lui, Merwan, Clément Chagot et Mathieu Guernigou.

Score final 7-0 et c’est encore une fois une très bonne opération de la part de l’équipe C qui garde bien au chaud sa 2ème place et qui compte désormais 17 points d’avance sur le 3ème illet fôret, note adversaire de la semaine prochaine.

Equipe D

Une nouvelle fois, le reporter habituel était aux abonnés absents en ce dimanche, une mauvaise habitude qui tend à arriver fréquemment ces derniers temps, pour le plus grand des aficionados et autres suiveurs de l'équipe du headcoach Pouillou. On ne désespère pas de retrouver celui-ci prochianement pour nous conter les exploits de la bande de Trubert and co sur les terres bretiliennes.

Concernant le match de dimanche ; défaite 5-4 sur la pelouse d'Etrelles 2 à l'issue d'un match spectaculaire selon nos consultants sur place. A noter le triplé du coach Pouillou & le but de N.Tuaux.

Tous les posts
Posts récents
Archives
Recherche par Tags :
Suivez-nous ! 
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Nos complexes

Stade Paul Ricard

Complexe sportif Paul Ricard
Rue Francis Monnoyeur
35530 Noyal-sur-Vilaine

Stade municipal 

Rue du Languedoc
35530 Brécé

Réseaux sociaux