Résumé du week-end du 8 Avril


Équipe A :


Le groupe de Stéphane Lepaisant se déplaçait chez un concurrent direct pour le maintien : le RHEU. Match à 6 points donc car le NBFC, 3 points devant son adversaire du jour, pouvait se donner un bol d’air frais et creuser un peu l’écart, 4 journées avant la fin du championnat.


Alignés dans un premier temps en 4-3-3, les joueurs noyalo-brécéens verront le système rapidement modifié en 3-5-2, suite à la proposition du Rheu de développer leur jeu rapide par les côtés mais également à la blessure au genou de son roc défensif Louison … Et alors que le NBFC retrouvait des couleurs après ce début de match engagé, Alexis Reverdy trouvait parfaitement, d’un exter du droit, Kéké dans la profondeur qui se présentait seul face au gardien et remportait son duel facilement, avec sang-froid. La formule proposée par Coach Lepaisant fonctionnait, les attaques des jaunes et noirs étaient stériles et bien gérées par le NBFC qui permettait à Pierre de passer une première mi-temps tranquille. Un deuxième but aurait même pu être ajouté si la frappe croisée de Kévin Mahé en angle fermé avait trouvé le petit filet.


Avantage de 1-0 à la mi-temps pour le NBFC.


Le jeu reprenait et la pression étaient de plus en plus intense sur les cages noyalaises. Le bloc noyalais résistait et se montraient séduisants en attaque rapide, ce qui soit s’illustrait par des fautes grossières, et souvent non sanctionnés par l’arbitre central, ou bien également par de belles actions comme celle de Youn qui un peu excentré et s’étant défait de son marquage, ne cadrait pas frappe qui aurait bien fait mal au mental des joueurs rennais.

Au lieu de ça, sur l’action qui suivait, un ballon mal renvoyé par la défense noyalaise mettait en situation de tir à l’entrée de la surface un joueur local qui ne se faisait pas prier pour envoyer une mine, détournée par Alan HOUILLOT qui ne laissait aucune chance au portier noyalais. 10 minutes suivaient et sur un ballon décalé coté gauche au point de corner, le latéral rennais s’arracher pour offrir une merveille de passe au capitaine qui prenait le meilleur sur le défenseur noyalais et croisait sa tête. Au pire des moments, le NBFC était mené dans le match, à 5minutes de la fin du temps réglementaire.

Les noyalais ne lâchaient rien et poussaient, se procurant plusieurs occasions, pas assez franches pour inquiéter le gardien local. Et alors qu’Alexis Reverdy semblait envoyer un centre parfait pour le goal, celui-ci commettait une erreur grossière de main, que Charles exploitait inévitablement en poussant le ballon dans le but vide. Egalisation dans cette fin de match folle.

Le match allait se terminer mais une dernière possession des jaunes se profilaient dans le camp noyalais. Sur un centre au premier poteau, Charles taxi croyaient dégager le ballon loin des cages mais c’est la jambe du capitaine qu’il prenait … Pénalty et le défenseur central ne laissait aucune chance à Pierre, pris à contre-pied.


Fin de match cruel pour les hommes de Stéphane Lepaisant qui laissent les équipes derrières se rapprocher du NBFC.


Equipe B:


Journée de championnat en ce dimanche après-midi contre l’ASPTT de Rennes, avant dernier du classement du groupe. La victoire est fortement espérée par l’équipe pour faire face au mauvais résultat de la semaine précédente.


Et le match fût très vite pris en main par les rouges et bleus car en posant le pied sur le ballon, les Noyalais imposaient leur jeu et pouvaient ainsi ouvrir le score par l’intermédiaire de Théo Brebion, sur un service parfait de Fabien B.

Un penalty d’Antoine D vint doubler la mise après une escapade de la part de Meven G dans la surface adverse. Les joueurs de l’ASPTT ne se montrèrent pas dangereux jusqu’à présent et Quentin P n’avait pas grand travail à abattre dans les buts.

Il était alors l’heure du premier doublé du match avec un but de Théo Brebion.


Mi-temps au stade Paul Ricard sur le score de 3 buts à 0, et une première période clairement maîtrisée par les hommes de Christophe G. Il faut savoir que juste avant la mi-temps le numéro 9 adverse a pris un carton blanc, ce qui va permettre aux joueurs du NBFC d’évoluer à 11 contre 10 pendant presque 10 minutes en seconde période.


Et dans cette seconde période, les spectateurs présents eurent une avalanche de buts. Les rouges et bleus offrirent 4 buts par l’intermédiaire de :


  • François D x2

  • Christopher H

  • Léo B


7-0, c’est le score à la fin du match et c’est un résultat qui fait énormément de bien moralement à l’équipe qui se sent soulagée et qui remonte à la seconde place du classement de leur championnat.


Équipe C :


Après 2 défaites de suite, les hommes de Pacal se déplaçaient à Amanlis avec la ferme intention de ramener les 3 points.

Avec une équipe légèrement remaniée, marqué par le retour à la compétition des fragiles Nico Lelan et Tinmar Lebreton, les rouges et bleus se faisaient quelques frayeurs lors des 10 premières minutes de jeu mais pas de quoi inquiéter le jeune Pierre dans les buts.

Sous la houlette de son fétiche et remuant n°9 Jamijamelo, le NBFC allait prendre les devants par une bon travail de possession de balle conclut par l’intermédiaire de Damien ! Rapidement, les coéquipiers de l’ancien et assez calme Coquelin allaient se mettre à l’abris après une action litigieuse marqué par un accrochage sur Merwan mais bien conclut par Jami.

Faisant tourner le ballon avec Morel et Schann au milieu de terrain, le NBFC assurait sa domination par deux nouveaux buts de Merwan et de nouveau Jami, et regagner les vestiaires à la mi-temps sur un score large de 4 à 0. Comme on pouvait le pressentir, la deuxième mi-temps n’était qu’une confirmation de la domination Noyalaise, logiquement récompensée par des buts de Clem Chagot (toujours bien observé par son padre) et le doublé de Jami.

Les coéquipiers du solide Toto Provault contrôlaient la seconde période sans trop d’efficacité et en profitaient pour faire tourner leur effectif. Le coach Pacal allait même rechausser les crampons pour le dernier quart d’heure et nous gratifiait d’un immanquable du dimanche (10balles bien servi au local à la suite) !! Score final 6-0 pour Trube, Babeul & Co – de quoi remotiver les troupes avant un gros match le weekend prochain avec la réception du leader St Armel.


Équipe D :


En ce dimanche pluvieux, le groupe D du NBFC recevait Saint Aubin des Landes/ Cornillé. Les 12 hommes présent étaient prêt a en découdre, motivés au jus de bagarre. L'entame de match est sérieuse de la part des rouges et bleus, avec un duo d'entraineurs de part et d'autres du terrain (Goulven aux cages et Paillou à la pointe de l'attaque).

Un bon pressing est effectué par le milieu Tuaux/ Saless/ Vallée, suppléé par une défense rigoureuse. Cependant la vitesse des attaquants adverses inquiétaient les noyalo-brécéens, sans réel danger de part leur manque de lucidité face au but.

près un bon débordement côté gauche de Jonas "Cayler" Hauchecorne celui-ci tente une frappe, qui est repoussé par le gardien. Mais c'était sans compté sur le n°7 rouge qui suit parfaitement l'action pour conclure dans le but vide. 1-0 pour le NBFC et les intentions son toujours aussi bonne chez les rouges. Galesne et Cayler, avec un samedi soir calme, sont très en jambes et font mal au latéraux adverses. 37' très belle frappe sur le poteau de Tuaux qui joue de malchance. Les offensives adverses sont parfaitement maitrisé par la défense, les nerfs s'échauffent chez les verts.

2' après une balle non maitrisé François Vallée, le Pavel Nedved noyalais, récupère la balle dans la surface et décale intelligemment pour son coéquipier Nico Tuaux qui mystifie le gardien. 2-0 pour le NBFC qui maitrise son sujet. Cet première mi-temps nous permet de retrouver avec plaisir Etienne Lefevre sur gazon synthétique du stade Paul Ricard. La deuxième mi-temps commence sur les mêmes bases que la première, un bloc rouge bien en place. Un énième déboulé côté gauche de Cayler est conclu par un centre fort devant le but, CSC adverses. 3-0 y a quoi ?! Après ce 3ème but, un réveil adverse est entamé. Les hommes en vert profitent d'un contre pour réduire la marque, les rouges réclament un hors jeu en vain, l'homme au sifflet (Rémi) fait confiance à son assistant. La fin de match est sous domination aubinoise. Dylan Nogues, le couteau entre les dents, dicte sa loi en défense et les adversaires n'arriveront plus à se montrer dangereux. Dans les dernières minutes de jeu, Saint Aubin des Landes/ Cornillé réclame un pénalty suite à un contact de l'attaquant avec Jo Alix. Il n'en sera rien et l'arbitre siffle la fin du match, accueillie par un sceau d'insultes adverses. Rémi, grand seigneur, renvoie les 2 équipes aux vestiaires sans avertissements malgré les avanies adverses.

Tous les posts
Posts récents
Archives
Recherche par Tags :
Suivez-nous ! 
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Nos complexes

Stade Paul Ricard

Complexe sportif Paul Ricard
Rue Francis Monnoyeur
35530 Noyal-sur-Vilaine

Stade municipal 

Rue du Languedoc
35530 Brécé

Réseaux sociaux