Résumé du week-end du 25 Mars

Equipe A :

Pour la 17ème journée de championnat, l’équipe A se déplaçait à Chantepie, ancien club de Benoit Rabet.


Le NBFC démarrait de la pire des manières la rencontre en encaissant un but dans les 5 premières minutes. A la réception d’un centre dévié, le numéro 9 local ajustait François Sourdin de la tête aux 6 mètres. Organisé en 3-5-2, les rouges et bleus vont bien réagir. Sans s’affoler, ils vont prendre le jeu à leur compte, coupant les velléités cantepiennes. Mieux même, sur une belle combinaison, Alexis Reverdy servait idéalement Younès qui se retrouvait en duel face au gardien et ne ratait pas l’occasion de remettre les deux équipes à égalité au score. Les joueurs de Stéphane Lepaisant ne s’arrêtaient pas là. Sur une action quelque peu confuse, Laurent se retrouvait bien placé. En temporisant, il servait Kévin dans le sens du but qui trompait le gardien depuis l’entrée de la surface pour donner l’avantage au NBFC. Les occasions se faisaient plus rares en fin de mi-temps et c’est sur ce score de 2-1 que sera sifflée la pause.


Au retour des vestiaires, c’est Chantepie qui tenait plus le ballon, face à un bloc noyalo-brécéen plus bas et plus compact. Cela permettait notamment dans un premier temps de mieux gérer le numéro 10 jaune et noir qui faisait mal par ses percussions. La première partie de la mi-temps donnait raison à ce choix puisque l’arrière garde noyalaise était peu mise en danger. En revanche, sur les 20 dernières minutes du match la pression s’intensifiait autour des cages des coéquipiers de Benjamin Merault. Il fallait un bel arrêt de François sur un face à face pour maintenir l’avantage. Malheureusement, il n’a fait que repousser l’échéance. A 10 minutes du terme, un milieu de terrain adverse s’infiltre dans l’axe et adresse une frappe sèche des 20 mètres sur lequel notre gardien ne peut rien. Plus rien ne sera alors marqué jusqu’au coup de sifflet final. Le nul sur l’ensemble du match est équitable.


L’égalisation tardive peut toutefois laisser quelques regrets au NBFC, d’autant plus qu’une victoire aurait donné une bouffée d’oxygène au classement puisqu’avec la victoire de Servon, le premier relégable se situe à 3 points. Prochaine rencontre dans 2 semaines contre Le Rheu, qui fait justement partie des équipes situées à 3 points de notre équipe fanion.


Equipe B :

L’équipe B, qui recevait l’équipe réserve de Chantepie, se devait de réagir après le nul concédé la semaine dernière et montrer un visage plus conquérant et dominateur pour conserver la 1ère place du championnat.


La partie commençait plutôt bien pour les hommes de Zess qui prenait la possession du ballon et parvenait à trouver les ex-centrés qui amenaient le danger sur les ailes. Cependant, aucune action franche n’était à signaler et les cantepiens reprenaient un peu plus la maîtrise du ballon au fur et à mesure que la mi-temps approchait. Sur un coup-franc, il fallait la bonne claquette de Quentin Poulnais pour préserver le score à la mi-temps.


En deuxième mi-temps, l’entrée du 14 ailier des jaunes et noirs allaient faire du mal à la défense du NBFC, de par sa puissance et ses dribbles chaloupés. Et il fallait 10 minutes pour que les visiteurs inscrivent le premier but. Sur un centre mal renvoyé par les bleus et rouges, le latéral armait au deuxième poteau une reprise de volée puissante qui faisait mouche. Les noyalo-brécéens essayaient de réagir mais le manque de justesse technique et de prise de risque les empêchait de bouger le bloc défensif adverse. Et lorsque l’équipe locale réglaient ces 2 paramètres sur une belle action collective, le centre de Meven trouvait Christo qui déviait en une touche le ballon au fond des filoches à l’aide du montant droit. 1-1 et plus que 10 minutes à jouer en cette fin de match.

Bien que l’objectif initial était la victoire, ce score de parité, au vu du scénario du match n’aurait pas été une contre-performance. Et il était encore possible d’aller chercher une victoire.


3 minutes de temps additionnel annoncé et les jaunes et noirs enclenchent une de leur dernière attaque. Lancé en profondeur dans le dos de la défense, l’attaquant visiteur tenait une piquée pour devancer la sortie de Quentin mais le ballon heurtait la barre. Le deuxième ballon cependant était remporté par un joueur cantepien qui poussait le ballon dans le but vide.


1-2 pour les visiteurs et fin du match. Très mauvais résultat qui a pour conséquence de laisser repasser Vern devant nous, malgré un match en retard.

Réaction immédiate lundi prochain contre Domagné pour le match en retard !


Equipe C :

Nouveau match de haut tableau pour l’équipe C avec la réception des verts de Rennes Espérance. Avec une équipe remaniée par les nombreuses absences du week-end, les hommes de Pacal avait à cœur de montrer un tout autre visage pour conserver des espoirs de lutte à la montée finale.


Le début de match est plutôt un round d’observation entre les deux équipes, où chacune des équipes s’observe sans trop se délivrer. Round qui permet notamment à La Trube nationale de prendre ses marques en tant que numéro 9 du jour. En place, les rojo-azules vont se faire surprendre, après une erreur de concentration du capitaine Briantais, qui d’une tête en retrait offre un caviar au numéro 10 adverse, pour prendre la charnière Coquelin-Provault de vitesse et crucifier Cayler ! Fragilisés, les visiteurs ne sont pas loin de faire le break peu de temps après, mais le poteau vient sauver les locaux. Pas abattu, le NBFC repart de l’avant et joue sur les qualités de Clem Chagot puis Merwan pour déstabiliser la défense adverse et inquiéter le portier, en vain ! Les débordements successifs des latéraux Scorpion et l’expérimenté Théo ne changeront rien au score 0-1 à la mi-temps. A noter, le retour du Thaï J.Provost sur les terrains en fin de première mi-temps.


Les Noyalais reprennent comme ils ont fini la 1ère mi-temps avec plusieurs offensives. La malice et l’agressivité de Rennes Espérance font quelque peu sortir le NBFC de son match, le ton monte. L’ancien Seb Coquelin se fera notamment remarquer et Pacal entreprendra de le sortir pour calmer les esprits et donner les reines de la jeune défense à Antho. Poussant, le NBFC va revenir au score par l’intermédiaire du revanchard Kebou, qui après plusieurs déboulés réussi enfin à tromper, avec son expérience devant le but, le portier adverse sur un long ballon réceptionné dans le dos de la défense. A 10 contre 11, après l’expulsion du bouillant Merwan, les Noyalais tiennent bon avec une défense une défense totalement remaniée. On se dirige vers un partage des points mais le pire arriva. D’un très lointain et anodin « centre-frappe » du latéral gauche adverse, Cayler déjà sûrement prêt à aller au lit (récupérer d’une de ses night rennaise du week-end) se fait surprendre par la trajectoire et le rebond du ballon juste devant lui pour se faire lober dans les dernières minutes du match.


Défait 1-2, les Noyalais grillent probablement leur dernier joker de la saison malgré la défaite dans le même temps du leader du championnat (St Armel). Maintenant 3ème au championnat, il faudra montrer autre chose sur le prochain match dans 15 jours à Amanlis dans ce passage à vide (2 défaites de suite)

Tous les posts
Posts récents
Archives
Recherche par Tags :
Suivez-nous ! 
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Nos complexes

Stade Paul Ricard

Complexe sportif Paul Ricard
Rue Francis Monnoyeur
35530 Noyal-sur-Vilaine

Stade municipal 

Rue du Languedoc
35530 Brécé

Réseaux sociaux