Résumé du week-end du 26 février

Equipe A


Pour cette 14éme journée de championnat, le NBFC recevait non pas sur le synthétique mais sur son terrain d’honneur Retiers, surprenante équipe de ce championnat qui se situait à la 3ème place du championnat avant le coup d’envoi de la rencontre.


Duel assez équilibré en ce début de mi-temps qui voit les hommes de Stéphane Lepaisant se montrer plus dangereux. Beaucoup d’échanges au milieu de terrain et de percussions sur les côtés qui poussent les visiteurs à commettre des fautes. Et c’est sur un coup franc-excentré parfaitement tapé par Alexis Reverdy que Maxime Lairy s’élevait au-dessus de la mêlée pour boxer une tête puissante qui ne laissait aucune chance au gardien adverse.


La réaction était immédiate puisque le meneur de jeu, bien décalée pleine axe par une séquence de possession, mettait en évidence le portier noyalais qui se couchait de tout son log, la main ferme, pour détourner in extremis en corner la frappe puissante du joueur de Retiers.


Mais le tournant du match avait lieu à 10 minutes du terme de la 1ère mi-temps. Sur une ouverture parfaite en profondeur de Leverd, Kévin Mahé allait se présenter seul face au gardien qui repoussait magnifiquement de la main la frappe de notre attaquant. Le hic, c’est qu’il était hors de la surface et l’arbitre n’hésitait pas à sortir le rouge. Coup de théâtre à l’avantage des noyalais qui se trouvait alors dans les meilleures conditions pour remporter le match.


Cependant, ce coup du sort avait le mérite de révolter les visiteurs qui se présentaient à plusieurs occasions devant les cages noyalaises sans trouver la faille. Toujours 1-0 en faveur des locaux qui rentraient avec ce score aux vestiaires.


Les joueurs noyalais décidaient alors de laisser peu d’espaces à ses adversaires et exerçaient un pressing haut pour les empêcher de développer du jeu et les mettre en confiance. Sur une touche rapidement jouée, deux défenseurs noyalais étaient battus et Louison était obligé de commettre la faute pour empêcher un face à face. Et le pire scénario qui pouvait se passer arriva. Sur le coup de pied arrêté, personne ne pouvait empêcher l’attaquant adverse de planter une tête imparable et l’adversaire revenait dans la partie.


Les noyalais était à court d’arguments et ne proposaient aucune solution susceptible d’inquiéter la défense adverse, contrairement à Retiers qui croyaient crânement en ses chances. Mais leur excès d’engagement aurait pu leur être fatal si la faute grossière commise par l’attaquant de Retiers et qui laissait une belle trace sur la cheville de Pierre avait été justement sanctionné par l’arbitre qui agaçait légèrement Patrick.


Les noyalais poussaient très légèrement cette fin de match mais sans solution, le score ne bougeait et se terminait sur un match nul 1-1, qui semblait être une défaite au vu du scénario du match.


Equipe B


Après deux semaines sans jouer, l'équipe B, leader de sa poule de D1, se déplaçait au Pertre classé en milieu de tableau.


Sous un soleil hivernal, la rencontre se déroula dans des conditions difficiles : un terrain légèrement en pente, une pelouse très bosselée et un vent fort, il était donc compliqué pour les deux équipes de jouer au foot. Du côté des visiteurs, les consignes de Zess étaient claires : éviter les ballons en retrait et jouer le plus possible dans le dos des défenseurs adverses afin de trouver les flèches devant, Deuf, Antoine Durand et Flo Gallard, capitaine du jour. Les Noyalo-Brécéens tentèrent de les appliquer tant bien que mal. La première mi-temps était plutôt fermée, avec peu d'occasions de part et d'autre, si ce n'est une frappe d'Antoine détournée par le gardien. De son côté François Sourdin n'a pratiquement pas été inquiété jusque dans les derniers instants de la première période. Sans s'être montré dangereux jusque-là, Le Pertre allait malheureusement marquer deux buts coup sur coup juste avant la pause. Un premier but de l'attaquant adverse parti dans le dos de la défense, puis un second dans la foulée sur corner inscrit par le capitaine Pertrais, libre de tout marquage. La mi-temps était sifflée sur ce score de 2-0 pour les locaux, mais le NBFC était bien décidé à revenir au score, comme ça a pu arriver plusieurs fois cette saison.


En seconde période, les ''Bleus marines'' se montraient plus entreprenant en se créant plusieurs occasions par l'intermédiaire de Nico Le Lan qui frappait hors du cadre où encore par Antoine qui voyait son coup franc finir sur le poteau. Quelques minutes plus tard, Flo Gallard, crocheté dans la surface, aurait sans doute du obtenir un pénalty, mais l'arbitre ne siffla pas. Jami à son tour buta sur le portier Pertrais, puis réussissait à marquer, mais son but était refusé pour une position limite de hors-jeu. Puis c'est Fabien Bourdon qui frappa de peu à côté. Les minutes filaient et les coéquipiers de Benjamin Mérault avaient sans doute laissé passer leur chance. Pire, en fin de match, Le Pertre bénéficiait des espaces laissés par le NBFC alors ''en attaque de folie'' pour égaliser. Sur un contre, les locaux obtenaient un coup franc litigieux à l'entrée de la surface, que leur numéro 7 transforma en lobant François. Quelques minutes après, sur un nouveau contre, Le Pertre ajouta un quatrième but.


Un coup d'arrêt et une lourde défaite 4-0 au final mais qui doit permettre de rappeler au NBFC que rien n'est acquis et qu'il faudra rester concentrer et déterminer jusqu'au bout pour conserver la place de leader. Avec un match de retard à jouer, les hommes de Christophe Guilleux gardent 3 points d'avance sur leur dauphin. Le prochain match sonnera comme une revanche avec le derby face à Domloup qui nous avait battu au match aller.


Tous les posts
Posts récents
Archives
Recherche par Tags :
Suivez-nous ! 
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Nos complexes

Stade Paul Ricard

Complexe sportif Paul Ricard
Rue Francis Monnoyeur
35530 Noyal-sur-Vilaine

Stade municipal 

Rue du Languedoc
35530 Brécé

Réseaux sociaux