Résumé du week-end du 17 Mars

20 Mar 2019

Equipe A

 

Jour de derby pour les joueurs de coach Lepaisant avec comme leitmotiv : un derby ça ne joue pas, ça se gagne. Les récentes confrontations comme le voisin servonnais a souvent débouché sur des matchs serrés et assez fermés et bien que le NBFC avait du mal à marquer cette saison avec seulement 9 buts en 12 matchs, la doublette Stephane-Vincent pouvait s’appuyer sur un dernier match référence à la T.A avec une victoire 3-0 pour préparer ce derby. Les choses sont assez simples ; le voisin servonnais est avant le match à 2 longueurs devant le NBFC, une victoire permettrait donc au club de repasser devant.

 

Début de match à l’avantage des joueurs locaux qui poussent face à une équipe de Servon qui elle aussi montre de belles phases de jeu. Le danger sera une nouvelle fois apportée par Mathéo P. qui fait des misères à l’arrière-garde servonnaise et notamment au latéral en charge de lui. Le seul moyen de l’arrête est de faire faute et quand les défenseurs sont trop juste, c’est action de but. Sur un débordement, il mystifie 3 joueurs avant de décaler pour Younes, qui trouve en 2 touches de balles Drd qui est mieux placé et qui ajuste parfaitement sa frappe bien claquée du côté d’où venait le ballon. Le gardien n’y peut rien et ne peut que constater les dégâts sur cette action rondement menée. Servon reprend petit à petit la maîtrise du jeu et met en difficulté les rouges et bleus. Romain S temporise dans un premier temps les montées de l’ailier virevoltant servonnais mais celui-ci va petit à petit profiter de sa vitesse pour faire des différences. C’est d’ailleurs de son côté que viendra le 1er but servonnais sur une action il faut le dire de très grande classe. En une touche de balle, talonnade centre, frappe en 1, les jaunes et noirs vont réduire la marque et recoller au score. Ils vont encore pousser et marquer un deuxième but, refusé pour position de hors-jeu passif de l’attaquant qui fait clairement action de jeu sur le but de leur 10. Décision contestée énergiquement par le staff servonnais mais le hors-jeu y était. Leur déception sera encore accentuée quand 5 minutes après, Younés, à la réception d’un centre envoyait une mine du droit petit filet du portier servonnais.. C’est donc sur ce score de 2 à 1 que les joueurs vont au vestiaire sous la flotte et Pacal Drd fera preuve d’une grande bonté en fournissant un 2ème jeu de maillot à l’équipe fanion.

 

Début de 2ème mi-temps avec des joueurs servonnais qui jouent bien au ballon mais qui prennent des rafales des joueurs noyalais très inspirés et dangereux. Drd distille les ballons et les Flo, Younes, Brice et Mathéo font vivre une sale journée aux défenseurs. Cependant, c’est Servon qui obtient un pénalty sur une faute peu évidente de Romaric. Pas de problème pour Nico Jousselin qui détourne le pénalty. Fait de match évident que les joueurs de Servon n’auront pas profité puisque c’est ensuite le NBFC qui bénéficiera d’un pénalty sur une faute inévitable du latéral qui se fait manger par Mathéo sur le côté droit. Younés prend le ballon et prend à contre-pied le gardien et donc 3 à 1 en faveur des locaux. Noyal continue à pousser et 10 minutes après, toujours ce même Mathéo qui une nouvelle fois subit un croche-patte pleine surface et l’arbitre ne peut que siffler ce 3ème pénalty de la partie ? Les joueurs contestent et sentent que le match peut prendre une sacrée tournure si celui-ci est transformé. C’est une nouvelle fois Younés qui s’élance mais celui-ci tire au milieu et le gardien le détourné in extremis du bout du pied. Le match est fort plaisant, les 2 équipes pratiquent un football de qualité mais le match va une nouvelle fois tourner en faveur des joueurs de Stéphane L. Sur une contre-attaque, Brice percute pleine axe mais ne parvient pas à se défaire du défenseur, au lieu de dribbler, il adresse une merveille de passe à DRD qui ajuste le goal d’une balle piquée. Doublé pour Younes et Drd donc. Le NBFC se fera un peu peur en fin de match en arrêtant un peu de joueur et un but gag viendra ternir la belle performance des noyalo-brécéens.

 

 

Le score s’arrêtera là et c’est donc une victoire 4-2 à l’arrivée avec une équipe bien inspirée offensivement depuis 2 matchs avec