Résumé du week-end du 14 Octobre

18 Oct 2018

Equipe A

 

Une belle affiche avait lieu au stade Paul Ricard avec la réception de l’équipe de Redon pour le compte du 5ème tour de la Coupe de France. Face à une équipe évoluant en Nationale 3, il s’agissait là d’un beau match à jouer. Cela permettait également de retrouver Lyngil et Hassan, deux anciens joueurs du club, tous deux titulaires respectivement dans les buts et en défense centrale.

 

Comme on pouvait s’y attendre, dès le début de match les joueurs de Redon monopolisent le ballon et le camp noyalais. Nos joueurs, tout de rouge vêtus pour l’occasion, ne se laissent pas faire et c’est bien eux qui vont se procurer la première véritable opportunité. Sur un centre d’Erwan venu de la gauche, Julien est trouvé au second poteau mais sa reprise de volée atterrit dans les bras de Lyngil. Au quart d’heure de jeu, sur une action côté gauche, le ballon revient dans les pieds d’un joueur adverse. Aux vingt mètres, il ne se pose pas de question. Sa frappe plongeante ne laisse aucune chance à Nico Jousselin, le portier local. La physionomie du match ne change pas suite à ce but. Les redonnais continuent de faire preuve d’une maitrise sur le jeu. Le bloc bas de nos joueurs leur complique la tâche pour se procurer des situations. Un attaquant est tout de même à deux doigts de reprendre le ballon de la tête dans la surface tandis que Nico Jousselin effectue l’arrêt sur une autre frappe venue de la droite. Par séquence, les noyalo-brécéens essaient tant bien que mal de ressortir le ballon pour s’approcher du but adverse. Un coup franc excentré à l’entrée de la surface faisant suite à une percée de Mathéo est bien capté par Lyngil. La mi-temps est alors sifflée sur le score de 1-0. Bien que nettement dominés dans le jeu, les coéquipiers de Romaric Fossé sont toujours en vie dans ce match. Le début de seconde période a démarré depuis à peine plus de 30 secondes lorsque Clément Cherruet adresse une frappe des vingt mètres. Le ballon, repoussé par la barre transversale, revient sur Max Lairy. Sa frappe trompe le gardien adverse et remet les deux équipes à égalité : le scénario est idéal. Redon reprend par la suite sa domination mais nos joueurs résistent. Le match avançant, les efforts se font ressentir et nos joueurs ont de plus en plus de mal à garder le ballon.

Dans le dernier quart d’heure, les occasions se multiplient mais le gardien veille au grain. Le score reste de parité, les deux équipes auront le droit à 30 min de plaisir supplémentaire. Le scénario de la fin de match se poursuit pour les joueurs de Stéphane. Exténués par les efforts, l’emprise redonnaise est totale. Nico Jousselin est de plus en plus sollicité mais l’équipe tient bon. Les crampes se multiplient si bien que l’on se demande si le supersub François Sourdin ne va pas faire son entrée en jeu.

 

Le score n’évoluera pas et c’est la séance de tirs aux buts qui va décider du sort de la rencontre.

 

La séance démarre mal pour les locaux puisqu’au bout de 4 tentatives, on ne compte qu’une seule transformation. Mais les arrêts de Nico Jousselin sur les 4èmes et 5èmes tirs redonnais combinés au but de Germain remettent les équipes à égalité 2 partout au bout de 5 tentatives. Après 2 égalités à la mort subite, Mathéo voit son pénalty repoussé tandis que le dernier tireur visiteur ne tremble pas et offre la qualification à son équipe.

 

Malgré l’élimination, l’équipe a montré un beau visage dans ce vrai match de coupe. Elle a su puiser dans ses réserves pour mettre à mal une équipe qui lui est supérieure. Nul doute qu’il faudra s’appuyer sur ce genre de performance pour glaner la première victoire en championnat.

 

 

 

 

Equipe B

 

En ce week end de coupe, l’équipe B quant à elle se déplaçait chez son voisin, Cesson-Sévigné B (R2 et dans le groupe de l’équipe A du NBFC) pour le compte de la coupe Maxime Portier. 

 

Et les hommes de Christophe Guilleux ont passés un dimanche comme jamais plus ils ne veulent passer.. Nous n’iront pour une fois pas dans le détail du match car il n’y a pas grand chose à dire à part que l’équipe de l’OCC a dominer les rouges et bleus dans tous les domaines. À noter une meilleure seconde période, avec plus d’envie et plus d’occasions pour les Noyalais. 

 

Un dimanche à oublier donc pour l’équipe B qui est éliminée de la seule coupe qu’elle pouvait jouer cette saison..