Résumé du week-end du 19 mars

21 Mar 2018

Equipe A

 

Après leur victoire sur la pelouse de la lanterne rouge fougeraise la semaine dernière, le NBFC du capitaine M.Lairy (qui affrontait par la même occasion 2 de ses cousins) recevait le leader Rannée la Guerche.

 
Exerçant un pressing haut et "agressif" (dans le bon sens du terme) dans les duels, les locaux réalisaient une bonne entame et mettaient en difficulté le leader sur la première demi-heure mais sans parvenir à ouvrir le score. Face à une équipe expérimentée, les noyalais étaient sans complexes et se montraient séduisants. Ils avait laissé passer leur chance ; les guerchais de P.Pouthier accéléraient dans le dernier quart d'heure et, à l'issue d'une action rondement menée ouvraient le score aux environs de la 40ème minute du jeu, et ajoutaient 3 minutes plus tard un second but, au plus mauvais moment pour les noyalais, pour mener 2-0 à la pause. 

Coup de poignard pour les noyalo-brécéens et grosse désillusion après cette première demi-heure de bonne facture.

 

Le RCRG ajoutait même un 3ème but en début de seconde période sur corner , avec un marquage laxiste de la défense rojiazul. Les noyalais n'arrivaient pas à déserrer l'étreinte et encaissaient un quatrième but à 15 minutes du terme, la fin de match sera anecdotique.

 

Les regrets se situeront sur le premier acte durant lequel le NBFC a fait jeu égal avec le leader de la poule mais la marche était globalement trop haute aujourd'hui. Pas d'incidence majeure au classmeent : le NBFC 4ème avant cette journée, recule à la 5ème place. 

 

Il faudra réagir lors du prochain match : déplacement sur la pelouse de Chantepie, proche du NBFC au classement, qui a battu la Guerche il y a 15 jours.

 

 


 

Equipe B

 

L’équipe B se rendait quant à elle chez l’équipe réserve de Rannée la Guerche pour le compte de la 16ème journée.

 

Les joueurs de Zess, mis en place dans un système en 4-4-2 losange, emballaient bien le match en allant chercher haut l’équipe locale et mettant la pression sur la défense adverse par les flèches Fab et Théo qui mettaient à mal les défenseurs qui ne pouvaient intervenir qu’en accumulant les fautes, qui au bout de 5 minutes ne se comptaient même plus sur les doigts de la main mais l’arbitre se contentait de rappels verbaux. Cela ne perturbait en rien le sérieux des joueurs noyalais qui était récompensé de leur pression à la 10ème minute de jeu par une frappe surpuissante de Bzzz qui fusillait le goal à bout portant qui avait déjà dû s’employer par deux fois.

Score logique qui servait de déclic aux joueurs de Rannée qui à leur tour venait zoner aux alentours des cages de Francao et qui mettait de plus en plus le danger d’autant plus que la combativité noyalaise baissant de minutes en minutes. Le goal noyalais repoussait à plusieurs reprises les frappes des joueurs de la guerche, notamment une qu’il allait chercher de tout son large petit filet. Mais 1à minutes avant la mi-temps, la défense pourtant solide jusqu’ici ne pouvait rien sur une tête victorieuse de l’attaquant local.

 

1 à 1 à la mi-temps, score plutôt logique car chaque équipe a eu son temps net de domination.

 

La deuxième mi-temps était équilibrée et chaque équipe repartait à la mailloche. Alors que les percées individuelles ne fonctionnaient pas côté noyalais, c’est sur une belle action collective que la plus grosse opportunité se présentaient. Après une belle percussion côté gauche , Théo décalait Alan plein axe qui trouvaient Erwan en position idéale pour centrer. Au deuxième poteau, Deuf avait le temps de contrôler poitrine pour déclencher une frappe mais le gardien sortait l’arrêt du match. Côté des joueurs bleus et blancs, un cafouillage laissait également la chance de rafler la victoire mais Francao s’illsutrait une nouvelle fois pour préserver les siens.

 

Aucune action dangereuse n’allait se produire jusqu’à la fin du match et c’est sur un score plus que logique que se séparaient les 2 équipe, le leader du championnat n’ayant jamais réussi à trouver de solutions pour renverser le score. Le NBFC est toujours en tête à seulement 1 point de Vern avec 1 match en retard à jouer.

 

Equipe C

 

Après une qualification en coupe deux semaines plus tôt les hommes de Pacal Durand, reprenaient le championnat avec un duel de haut de tableau. Ambition de montée affichée dans les deux vestiaires, le match s’annonçait de toute beauté sur un synthétique on ne peut plus NEUF ! Les coéquipiers de D.Hudin, positionnés en 4-2-3-1 avec deux sentinelles basses Morel-Walla, démarrent mal le match en concédant plusieurs offensives extérieures. La défense centrale Schann-Coquelin a du mal à communiquer et se mettre en place pour contenir les assauts de la technique attaque « Rettoise ». C’est logiquement que les locaux prennent les devants après le premier quart d’heure de jeu. Il n’en fallait pas plus pour les visiteurs pour se remettre les idées en place avec un virevoltant Clem Chagot (positionné en 10 de fortune en l’absence de L.Briantais et l’intenable Momo, blessé).

Les attaques se succèdent pour le NBFC jusqu’à la fameuse sentence du goaléador Jami (1-1), et qui se permettait même de doubler la mise d’une superbe lucarne pour donner un avantage plus logique à la mi-temps.

 

Les hostilités reprennent rapidement et efficacement pour les Noyalais en seconde mi-temps, qui dès leur premier corner, aggravent le score à 3-1 par l’intermédiaire du retardataire Sylvain ! Maitrisant timidement leur match, les partenaires de Merwan vont vite retomber dans leurs travers du début de match. Excès de parole et autres agacements envers eux-mêmes, les Rojo-azules prennent 2 buts coup sur coup malgré la bonne entrée en latéral droit de La Trub ! On se dirige tout droit vers un nul, qui finalement arrangerait bien les affaires Noyalaises aux vues de la physionomie du match, mais le pire arriva. Sur un long coup-franc, Coquelin déboussolé reprend maladroitement de la tête le ballon et l’envoie dans ses propres filets. Les derniers longs ballons de Pistard vers l’avant et les dernières chevauchées du revenant Kebou n’y feront rien. Score final : 4-3 pour Retiers.

 

Très mauvais résultat pour la D3, qui voit St Armel lui prendre la tête du championnat mais également revenir son adversaire du jour à 2 points. Un tout autre visage est attendu dès la semaine prochaine avec la réception d’un adversaire direct, Rennes Espérance.

 

Equipe D

 

L'équipe D recevait ce dimanche Etrelles 2.

Suite à la défaite le weekend précédent , c 'est un groupe revanchard qui aborde le match avec la ferme intention de mettre la pression sur son adversaire du jour. Même avec ce bel état d'esprit, le début de match fut compliqué. Les deux équipes accumulaient les pertes de balles et les erreurs techniques. Malgré un Chakir seul en pointe et jamais avare d'efforts, les meilleures situations vinrent des coups de pieds arrêtés, tirés par le maître à jouer Paillou. A noter une belle parade de Mickaël Landreau qui nous permettait d'arriver à la pause à 0-0.

 

En deuxième mi-temps c'est un autre NBFC qui rentrait sur le terrain. Plus appliqué dans les transmissions, solide derrière avec la sentinelle Jo Alix et surtout plus efficace. Car suite à un beau mouvement, c'est Djé Saless qui envoyait Chakir crucifier le goal adverse grâce à un pointu délicatement exécuté. Les Rojiazules ne relâchaient pas leur étreinte et c'est 10 minutes plus tard qu'il concrétisaient leur temps fort. Encore Zinedine Saless à la baguette qui lançait sur le côté le revenant Proto qui adressa un centre millimétré au deuxième poteau pour Paillou qui pris le temps de contrôler avant de crucifier le gardien à bout portant. L'equipe D contrôlait la fin de match. Et c'est une victoire construite sur la durée que les hommes de Paillou et Landreau sont aller chercher afin d'obtenir la première place du groupe. Forza NBFC !