Résumé du week-end du 29 Octobre

2 Nov 2017

Equipe A

 

L’équipe A se déplaçait à La Guerche pour le compte de la 5ème journée de championnat de R2, adversaire qui comptait 4 victoires sur les 4 premiers matchs.

 

Le début de match est à l’avantage des locaux qui ont le ballon dans le camp noyalo-brécéen. C’est cependant sur une contre-attaque qu’ils vont se montrer les plus dangereux avec un face à face de leur numéro 10 contre Pierre. C’est notre gardien qui en sort vainqueur. En guise de réponse, Antoine est à deux doigts de reprendre un centre au cordeau et pousser le ballon dans le but vide. La fin de la première mi-temps est plus équilibrée en termes de possession de balle. La Guerche se signale par plusieurs actions se concluant par des frappes des vingt mètres, bien repoussées par Pierre. Pour le NBFC, Younès se présente face au gardien dans un angle fermé. Là aussi, le gardien sort vainqueur de ce duel.

 

Score nul et vierge à la mi-temps. En début de seconde période, La Guerche est à son avantage. Il faut des arrêts de Pierre pour maintenir le score à 0-0, notamment sur une tête à bout portant et sur une frappe qui retombait dans la lucarne. Alors que la domination de La Guerche semblait s’estomper, leur numéro 9 reprend un corner et trompe le gardien noyalais. Après ce but, les débats sont plus équilibrés, voire même à l’avantage des rouges et bleus. Malheureusement, même si les joueurs de Stéphane se retrouvent de plus en plus dans le camp adverse, aucune réelle opportunité n’est à se mettre sous la dent. Pire, sur une un centre venu de la gauche, les joueurs de La Guerche doublent la mise à 10 minutes du terme de la rencontre. Plus rien ne sera alors marqué.

 

La défaite semble logique face au leader de la poule.

 

Equipe B

 

Après une série de 3 matchs sans victoire en championnat et des prestations insuffisantes, le NBFC B recevait ce dimanche son homologue de Rannée-la-Guerche, autre réserve de R2. 


Les joueurs de C.Guilleux, privés de plusieurs joueurs, se devaient donc de réagir, mais il n’en était rien sur le terrain, mis à part F.Bourdon, avec sa volonté sans faille, qui était bien le seul à perturber la défense adverse. Sous pression face à un collectif guerchais bien huilé et séduisant, les noyalais faisaient le dos rond, abandonnant la possession aux visiteurs, mais ne concédant que quelques occasions sur lesquelles D.Walbrecque, le portier noyalo-brécéen était vigilant. 

 

Les noyalais, battus dans la bataille du milieu, et assez inexistants offensivement, pêchaient surtout au niveau de la combativité et de la détermination dans ce premier acte mais le score restait nul et vierge. 
Sermonnés à la mi-temps par leur coach, et ragaillardis par les entrées en jeu de D.Jamelot et T.Chaignon, les noyalais encaissaient pourtant un but aux alentours de la 50ème minute de jeu suite à un penalty concédé par N.Le Lan sur lequel D.Walbrecque partait pourtant du bon côté et touchait le ballon.

 

Ce but avait le don de réveiller les locaux qui égalisaient rapidement par T.Brebion, bien lancé en profondeur qui ajustait le portier guerchais, puis c’est C.Hudin, suite à une grosse erreur de ce même gardien, qui, sur corner, poussait le ballon au fond du but. Les noyalais étaient méconnaissables dans l’envie et la détermination mais se faisaient reprendre à l’orée du dernier quart d’heure suite à une action confuse sur laquelle un attaquant guerchais poussait le ballon le but vide. T.Chaignon, sur corner, avait l’occasion de donner l’avantage, mais sa reprise au 1er poteau était repoussée sur la ligne par un défenseur.

 

C’était sans compter sur le coup de patte magique de B.Rabet, le capitaine du jour, qui donnait un avantage définitif au NBFC, sur un coup-franc légèrement excentré à droite de la surface de réparation, à la 89ème minute, qui retombait dans la lucarne opposée.

 

Une victoire aux forceps pour les locaux, qui leur fait le plus grand bien, avec une seconde période complètement folle, face à une belle opposition. Il faudra confirmer cette victoire lors du prochain match.
 

Equipe C

 

5ème match de championnat pour les hommes de « Pacal » Durand, qui reçevait un concurrent direct du haut de tableau l’AS RETIERS, avec la ferme intention de prolonger leur série d’invincibilité depuis le début de saison.
A noter l’absence imprévue et de dernière minute, du buteur Clément Chagot et du récompensé Sylvain Morel, en plus de deux des cadres clés de l’équipe en forme de ce début de championnat Léo Briantais (repas de famille) et Axel Lipparini (promotion en .

Après un premier quart d’heure très pauvre techniquement, où les deux équipes se jaugent sans grandes intentions, les visiteurs sont les premiers à déclencher les premières frappes. Pas de quoi réveiller les locaux, chamboulés par le passage à l’heure d’hiver ?, qui déjouaient totalement et passaient plus de temps à s’invectiver entre eux que de jouer au ballon.
La solide charnière Coquelin-Provault ne faisait que retarder l’échéance… Et c’est bien logiquement, et à l’image de leurs 45 premières minutes, que les coéquipiers de Babeul concèdent un but « casquette » après une mésentente de relance entre Merwan et Léo, le gardien.

C’est sur ce score de 1-0 que les deux équipes rejoignent les vestiaires. Amère de cette triste opposition que proposait ses joueurs, Pacal piquait ses joueurs à la pause pour tenter de les remobiliser et d’enfin les faire rentrer dans leur match ! Changement tactique également, avec un trio axial inédit pour l’occasion, grâce à l’apparition du revenant Najo en milieu central au côté de M.Schann, permettant ainsi à Momo de monter d’un cran.

Revenus avec de meilleures intentions, les « bleus » (maillot extérieur du NBFC) ne tardaient pas à prendre le jeu à leur compte. Les occasions sont de plus en plus nombreuses et plus franches pour le NBFC, mais le manque d’altruisme par deux fois de Momo, ne donnent rien. Réduits à 10 après d’énièmes mauvaises paroles envers l’arbitre, les joueurs de Retiers font le dos rond et se regroupent en bloc très bas devant leur surface pour bloquer les déboulés successifs de Mat, Theo, Merwan et encore le fantasque Momo. Rien n’y fait, pas même la technique du petit Lebreton et les cafouillages dans la surface adverse, les filets ne tremblent pas et ce jusqu’à la fin du match.

C’est donc la première contre-performance en championnat pour les coéquipiers de Dim Hudin, qui s’inclinent tout de même face à une bonne équipe de Retiers, passant au passage juste devant le NBFC au classement (2ème).
Des regrets avec un manque d’envie dès le début du match et un réveil trop tardif en deuxième mi-temps ; des leçons qu’il faudra retenir pour le prochain match avec un déplacement compliqué, encore une fois contre une équipe de haut de tableau, à Rennes Espérance.

 

Equipe D

 

C’est sous un crachin ininterrompu que les 12 joueurs de Paillou et Boucic’ se rendaient à Val d’Izé pour le compte de la troisième journée de D4. Le match allait se dérouler sur le terrain annexe, premier vrai terrain gras de la saison, une bonne occasion pour Vincent Poilvet d’exhiber avec fierté ses nouveaux souliers.

 

Dès l’entame de match, ce sont bien les rouges et bleus qui monopolisent le ballon. Après plusieurs tentatives de Paillou, Vincent P et Stevan, c’est finalement François Vallée qui trouve le chemin des filets à la vingtième minute après une frappe de la Trub’ repoussée par le gardien, quel renard des surfaces ! Par la suite, la première mi-temps restera à sens unique malgré quelques incursions Izéennes sur coups de pied arrêtés et ballons allongés qui n’inquièteront pas un Steven concentré. Les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur le score de 1 à 0.

 

Au retour des vestiaires, la domination reste Noyalo-Brécéenne, mais le jeu manquant de fluidité au milieu de terrain,  ce monopole du ballon reste stérile. A la 60ème minute, à la suite d’une action confuse dans la surface de réparation adverse, un but est injustement refusé à Nathan Colas. 10 minutes plus tard, Paillou récupère à l’abnégation un ballon dans la surface adverse et décale Stevan, seul à 5 mètres du but qui marque en deux temps, ouf le ballon est au fond, nous ne sommes pas passés loin d’une « Jami » ! Par la suite, la domination des visiteurs s’accentue, Goulven (qui faisait son retour sur le pré), entré à la 75ème, aura par trois fois l’occasion d’aggraver le score, qui restera figé jusqu’au coup de sifflet final.

 

 L’équipe D est donc reçue 3/3 en championnat et fait honneur à son capitaine Jo Alix la veille de ses 32 bougies !

Please reload

Tous les posts