L'interview décalée de ... Clément Gougeon

16 May 2017

Comme il y a quelques semaines avec Mathieu Février, c'est un autre "ancien" de la maison, en pré-retraite, et qui a migré sur Toulouse pour admirer la vista d'Oscar Trejo et le sang-froid d'Andy Delort, Clément "la Gouge" Gougeon, qui nous fait le plaisir de répondre à nos questions en cette fin de saison.​

 

LE FOOT AU NBFC

 

Peux-tu te présenter en quelques mots (nom, prénom, âge, poste, depuis combien de temps dans le club) Clément Gougeon, 22 ans, milieu défensif émérite, j’ai mis entre parenthèses ma carrière footballistique après 15 ans de bons et loyaux services, pour descendre dans la Ville Rose afin d’y réaliser mes études.

 

Ton surnom dans le club ? Le chien fou, en jeune

 

Le joueur que tu adores chambrer ? Dylan Nogues, mais c’est trop facile

 

Le joueur qui a la technique la plus proche du néant ? Dylan Nogues encore une fois, qui s’était lui-même trouvé le surnom de « Technichien » mais je pourrais en citer une bonne palanquée (cc Antoine Bablée, Filipe Morais, Anthony Provault, …)

 

& le régaleur ? Aurélien Paillard, qui arrivait étonnamment à dribbler et à planter des buts malgré ses grands compas. Non, sans déconner ce petit con de Martin Lebreton qui m’a certainement humilié quelques fois.

 

Le joueur qui te fait rêver au NBFC ? Parler de Lumière Lairy serait trop simple même si cela est vrai. J’évoquerais de mon côté un talent dont on parle trop peu : Jonas Hauchecorne. Même quand il était nul il avait cette capacité de donner l’impression d’être rapide, technique et faire croire qu’il était dangereux aux adversaires quand ils le voyaient s’échauffer avec ses chaussures flambant neuves brodées à son nom, chaussettes remontées au-dessus du genoux, tip-tops ajustés, coiffure impeccable, collier de barbe nickel : c’était très fort.

 

Ton meilleur souvenir ici ? Je crois que je ne suis pas particulièrement connu pour mon palmarès car j’étais souvent écarté des matchs capitaux en U17/U19 (Gambardella, coupes) lorsque mon physique et ma technique me limitaient ou que les Kevin Mahé, Alan Houillot et autres Maxime Lairy redescendaient de seniors. Cependant, je garde de très bons souvenirs de la PH et DRH en U15 et U17 évidemment des tournois entre potes et des derbys mouvementés contre Chateaubourg ou Cesson.

 

L’hymne du club, pour toi ça serait quoi ? Celle-là je la laisse aux autres. Je me rappelle juste d’un 64èmes de finale de Gambardella ou la musique de la LDC avait retentit au coup d’envoi, c’était sympa mais ridicule quand même haha !

 

Le joueur qui a le moins de dégaine en arrivant le dimanche ? Nicolas Le Lan, je l’imagine encore avec sa chaîne autour du cou, un gros jogging en hiver et ses Tiempo trouées et scotchées. Une mention spéciale pour Seb' Renault capable de passer toute une année à coacher en tongs.

 

La meilleure façon de fêter une victoire c’est comment, au local avec les copains ou avec Madame le dimanche soir, avec un 280 ? Un bol de soupe devant Michel Drucker sur France 2 sans hésiter !

 

C’est quoi l'expression du moment dans le vestiaire ?  Il y a trop longtemps que j’ai quitté le vestiaire, je ne suis plus à la page...

 

Si tu avais la possibilité de recruter un joueur pro pour l’équipe tu irais chercher qui ? Jean-Joël Perrier Doumbé qui a fait les belles heures du Stade Rennais, issu de la grande école auxerroise. Un sacré coup de rein !

 

Ta qualité première, dont tu es le plus fier ? Évidemment la combativité !

 

Un défaut dont tu voudrais te délester ? J’ai toujours eu tendance à garder le nez fixé sur le ballon et pas assez lever la tête. A part ça, je n’ai jamais été un grand buteur ; il y a peut-être un lien entre les 2... 

 

Peux-tu nous donner 3 bonnes raisons de signer au NBFC ?  Une seule suffit : football plaisir !

 

Un objectif pour la suite de ta carrière de joueur hors-pair ? Reprendre un rythme de vie sain, continuer à caresser régulièrement le cuir et garder ce plaisir !

 

 

 

LE FOOT EN GENERAL

 

Le football pour toi c’est quoi (en 3 mots) ? Compétition, Amis, Thierry Gilardi => football plaisir !

 

Ton joueur préféré ? El Niño Fernando Torres, je ne lâche jamais ce vieux briscard même quand il est mauvais. Et Zinédine.

 

Ton club de cœur que tu supporteras jusqu’à la fin de tes jours ? Immense supporter du Stade Rennais devant l’éternel et fervent partisan de l’Unvez Kelt

 

T’es plus Yannick Cahuzac ou Florent Balmont ?  Flo' Balmont à l’expérience

 

Le joueur avec lequel tu as joué qui t’as le plus marqué (en dehors de Torres bien sûr) ? Evidemment en jeune, j’ai toujours adoré jouer avec Alan Houillot, Antoine Durand ou encore Pierre-Vincent Houdusse qui avait un potentiel de fou en U17/U19, mais je pense que jouer avec Eddy Samson en jeune, c’était le plus extra. Le gars savait tout faire, défendre, passer, marquer, dribbler, planter des retournés acrobatique. Bref : un régal !

 

Le meilleur et le pire souvenir de ta grande carrière de footballeur ?

Les moins bons souvenirs : sans doute quand Seb' Renault m’a pris quelques fois à part, en fin d’entrainement du mercredi soir, pour me dire que je ne serais pas dans l’équipe 1 le weekend suivant. Au bord des larmes le gamin.

Mais évidemment des bons souvenirs, au-delà des rares buts inscrits, j’en ai pas mal donc je vais en citer quelques-uns pour faire plaisir aux potes.

 

En U19 : gros match à Guichen pour l’équipe 1 avec un Léo Briantais capitaine d’un jour, mais également fantôme d’un jour. Quand je suis arrivé au rendez-vous, il était là depuis 10 minutes, blanc, et avait déjà vomi 2 fois dans les chiottes. Pas frais de la veille le petit père.