L'interview décalée d'... Alexandre Chevrette

5 Apr 2017

 

Après le "fantôme" Briantais la semaine denrière, c'est cette fois-ci un soldat fidèle qui se présente devant nos micros ; le grand orateur, polyvalent à la Cyril Jeunechamp, et progéniture de la légende vivante Rémi Chevrette (ancien entraineur de l'équipe fanion) : Alexandre Chevrette.

Il nous fait part de sa carrière footballistique, avec quelques anecdotes sympas sur les "pionniers" de son époque.

(Alexandre, le talon fermement planté dans le sol, solide sur ses appuis)

 

LE FOOT AU NBFC

 

Peux-tu te présenter en quelques mots (nom, prénom, âge, poste, depuis combien de temps dans le club) Chevrette Alexandre, 32 ans, milieu (mais de plus en plus défensif...), depuis mes 6 ans sauf une parenthèse de 2 ans pour le boulot.

 

Ton surnom dans le club ? Alex ou Cheche depuis la recrudescence des Alexis en seniors.

 

Le  joueur que tu adores chambrer ? Je suis un gentil mais Julien Louis à tendance à m'inspirer.

 

Le joueur qui a la technique la plus proche du néant ? Dur de choisir : j’hésite entre Najib Lefeuvre ou JC Nicolle. Ils avaient tellement de jus qu'ils avaient parfois du mal à dompter la chique. C'est marrant ils ont en commun des soucis ophtalmologiques également. Coïncidence ?

 

& le régaleur ? Clément Roinson. Par contre il se régalait de régaler aussi. Un joueur soyeux à la Laurent Blanc qui s'interdisait toute course excédant 4 secondes.

 

Le joueur qui te fait rêver au NBFC ? Bon, on va éviter les banalités en citant une énième fois Max' "la lumière" Lairy. Je vais dire Bito (Kelig Thobie) : jamais blessé, toujours un peu bougon, jamais battu, toujours à la culotte de son adversaire direct. Promis j'arrête de citer des défenseurs dorénavant.

 

Ton meilleur souvenir ici ? Il y en a beaucoup sur et en dehors du terrain. Je garde un super souvenir d'un tournoi au Relecq Kerhuon en poussin ou pupille où on était parti pour le week-end tous en car. Même s'il y a une photo où on chiale tous à moitié parce qu'on avait perdu.

 

L’hymne du club, pour toi ça serait quoi ? La chanson n'a pas de titre mais le refrain ça donne «Et on se tape tape tape... ». On l'entend un peu moins depuis que Florent Brillet a pris ses distances avec le NBFC, mais avant on la chantait souvent avec mes camarades.

 

Le joueur qui a le moins de dégaine en arrivant le dimanche? Il paraît qu'ils ont rebaptisé les sacs David Portier à Ikéa. Il met la barre très haute. Petite mention à la tenue labellisée SMC de Dom' Lacôte, l'ultra malherbiste.

 

La meilleure façon de fêter une victoire c’est comment, au local avec les copains ou avec Madame le dimanche soir, avec un 280 ? Au local avec Madame qui vient me récupérer à 20h (départ du local 20h30...). Faut choisir sa victoire par contre, parce qu'elle fera pas le déplacement une 2ème fois !

 

C’est quoi l'expression du moment dans le vestiaire ? « C'est combien ça ? »